Traitement de l'angine virale

Sommaire

 

L'angine virale est une maladie aiguë caractérisée par une inflammation des amygdales provoquant une douleur intense au niveau de la gorge. La douleur est accentuée par la déglutition. Elle est due à un virus et représente plus de 80 % des cas d'angine. Elle est aussi appelée « angine rouge ». Son traitement ne nécessite pas l'usage d'antibiotiques contrairement à l'angine bactérienne ou « angine blanche ».

Dans cette fiche pratique, nous allons vous expliquer comment prévenir, identifier et détailler le traitement de l’angine virale.

1. Reconnaissez une angine virale

Si vous identifiez tous les symptômes cités ci-dessous, alors vous êtes très certainement atteint d'une angine virale :

  • Vous avez mal lorsque vous avalez votre salive.
  • Vous avez de la fièvre (T° > 37,5 °C), mais ce n'est pas obligatoire.
  • Vous palpez votre gorge, et vous remarquez la présence ganglions gonflés : c'est le signe d'une infection.
  • Positionnez-vous devant un miroir et à l'aide d'une lampe torche, observez le fond de votre gorge en ouvrant grand la bouche et en inclinant la tête en arrière. Vous devez voir une gorge rouge, gonflée mais dépourvue de taches blanches (sinon il s'agit d'une angine bactérienne, allez vite chez votre médecin).

Important : ces conseils s'appliquent à un adulte en bon état de santé général. En cas de doute, de fièvre continue, chez un enfant, une femme enceinte ou une personne atteinte d'une maladie chronique, veuillez systématiquement consulter votre médecin.

2. Calmez le mal de gorge

Une angine virale peut provoquer une douleur vraiment gênante, voici quelques conseils permettant de la soulager :

  • Sucez des bonbons au miel, ou si la douleur persiste des pastilles antiseptiques et/ou antalgiques.
  • Utilisez un collutoire à base de teinture mère de propolis (avec de 5 à 20 % d’extrait de propolis pure ; vous pouvez aussi mâcher directement des gommes de propolis) afin de calmer la douleur. Si cela ne suffit pas, préférez un collutoire à base d'anesthésique ou d'antiseptique. Demandez conseil à votre pharmacien.
  • Mettez des suppositoires à base de bismuth et d'eucalyptol en vente en pharmacie, car ils ont l'avantage d'avoir une action très rapide.
  • En cas de douleur persistante, utilisez du paracétamol à 1 gramme 4 fois par jour, ou même des anti-inflammatoires de type ibuprofène à hauteur de 400 mg 3 fois par jour, si ces médicaments ne vous sont pas contre-indiqués.

Ces conseils ne s'appliquent qu'aux individus adultes, en bon état de santé général. En cas de problème hépatique ou rénal, ne prenez surtout pas de paracétamol ni d'ibuprofène. Consultez votre pharmacien ou médecin.

À noter : depuis le 15 janvier 2020, les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène et aspirine), bien que toujours disponibles sans ordonnance, ne peuvent plus être présentés en libre accès dans les pharmacies (décision de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé du 17 décembre 2019 modifiant la liste mentionnée à l’article R. 5121-202 du Code de la santé publique).

3. Protégez votre entourage

  • Utilisez un masque afin d'éviter de contaminer votre entourage lorsque vous éternuez ou toussez.
  • Lavez-vous régulièrement les mains.
  • Désinfectez-vous les mains de manière régulièrement avec une solution antiseptique.
  • Évitez tout contact avec les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes affaiblies.
  • Assainissez votre habitation en diffusant des huiles essentielles assainissantes à l'aide d'un diffuseur.
  • Aérez fréquemment votre logement.

Attention : ne diffusez jamais d'huiles essentielles en présence d'enfant de moins de 7 ans : risque de convulsions non négligeable.

4. Stimulez vos défenses immunitaires

  • Faites une cure de gelée royale, d'échinacée ou d'extrait de pépin de pamplemousse afin de stimuler votre système immunitaire.
  • Prenez un complexe multivitaminique pendant 15 à 20 jours, afin de combler les carences de votre organisme. Demandez conseil à votre pharmacien.
  • Prenez de l’argent colloïdal pour son action antibactérienne et antivirale.

Ces pros peuvent vous aider